Broyer ses végétaux

Une solution de taille !

Vous venez de tailler votre haie ou d’élaguer un arbre ?

1- Le SICTOM vous propose d’emprunter un de ses broyeurs à branchages, pour vos branches d’un diamètre maximum de 8 cm.

Une solution 100% avantageuse…

  • Prêt gratuit du broyeur
  • Réduction, voir suppression des trajets en déchèterie
  • Constitution d’une réserve de copeaux pour vos prochains paillages.

Plus de détails ? Ce lien répondra à toutes vos interrogations

Conseils pour l’achat d’un broyeur :
Que choisir
Terre Vivante

sans-titre-1024x768

Le broyat de bois peut être utilisé en paillage dans le jardin et les massifs, limitant ainsi l’arrosage
et le désherbage ou en structurant dans le compost.

Retrouvez plus d’infos en téléchargeant : Rentabilisez vos déchets verts du Conseil Général

Le SICTOM soutient l’achat de broyeurs à végétaux

broyeyr-225x300Pour la troisième année et dans le cadre de sa politique de réduction des déchets, le SICTOM soutient l’achat de broyeurs à végétaux.
Un bon moyen de réduire ses allers-retours en déchèteries et de bénéficier de paillis gratuit pour ses plantations !
=> Retrouver tous les avantages du paillis dans Guide du compostage et du paillage.

Si vous êtes intéressés par la démarche, téléchargez vite le formulaire de demande de subvention 2017 et la convention 2017.

Attention : la demande de subvention ne vaut pas attribution. Tout achat avant notification de la subvention n’engage en rien la collectivité.

 

 

Une autre solution pour broyer les petits branchages et les feuilles : le broyage à la tondeuse

Les ramasser pour les apporter à la déchèterie n’est vraiment pas la meilleure solution. Cela engendre des coûts pour la collectivité et donc au contribuable, prend du temps, génère de la pollution à cause des transports, puis du travail mécanisé sur une plateforme de compostage. Quoi de mieux que d’imiter la nature !

Et de lui donner un petit coup de main, sans se fatiguer. Lorsque vos feuilles sont tombées sur la pelouse, passer la tondeuse sur vos feuilles après avoir enlevé le sac de ramassage. Ainsi les feuilles seront hachées et resteront au sol, mélangées avec la dernière tonde de gazon. Avec ce procédé, toutes les feuilles, même les plus coriaces, même malades seront intégrées au sol par les vers de terre et une multitude de décomposeurs.

Au printemps, votre pelouse a été enrichie naturellement, comme dans un milieu forestier. Vous pouvez aussi ramasser vos feuilles avec la tondeuse et les utiliser pour du paillage au jardin potager et entre les plantes vivaces.

Ce procédé enrichira et allègera votre sol. Pensez à disposer une couche d’au moins 10 cm de manière à éviter la pousse de la mauvaise herbe au début des premières chaleurs printanières.Pensez aussi à garder un sac de feuilles. Ainsi chaque semaine durant l’hiver vous pourrez les incorporer au composteur avec vos déchets de cuisine. Si vos feuilles tombent sur des parties asphaltées, ramassez-les et faites en un tas dans votre jardin. A l’aide d’une tondeuse à gazon, hachez-les et utilisez-les en paillage comme mentionné ci-dessus.

Si vous ne connaissez pas ces procédés, essayer au moins de les tester avec les feuilles d’un ou deux arbres pour découvrir leur intérêt.

Et voilà, le tour est jour, plus de déplacements inutiles à la déchèterie pour des feuilles encombrantes et la nature autour de chez vous s’en porte mieux.

Le broyage permet de réduire la pollution émise par les feux de branchages et ne pas s’exposer à 450 € d’amende (article 131-13 du code pénal).

Brûler un tas de 50 kg de branches = 70 à 290 trajets pour aller en déchèterie
Pensez-y pour votre santé et celle de votre voisinage.

Le brûlage à l’air libre, Une pratique polluante

Réserver un broyeur